Séminaire économique de Lisbonne

Il y a deux semaines, on m’a envoyé à Lisbonne pour assister à un énième meeting économique m’a amené à Lisbonne. Le meeting n’avait rien de mémorable, à une exception près : l’un des communicants a fourni une réponse piquante à une critique qui revient souvent en économie : la pensée que deux experts en économies peuvent dire absolument tout et son contraire. L’intervenant relevait qu’en économie, il est avant toute chose capital d’isoler l’économie positive de l’économie normative. Même si tous les économistes se mettaient d’accord sur une analyse économique positive sur la marche du monde, il y aurait encore une place importante pour des différends à propos des suggestions normatives, qui s’appuient sur des jugements de valeur qui peuvent différer. La plupart des litiges entre experts se situe en fait là. Et il n’est pas non plus choquant de déceler des désaccords notables et continuels en ce qui concerne l’économie positive. Les occasions dans lesquelles l‘économie peut agir comme une science expérimentale sont rares. Par exemple, il serait extrêmement dispendieux de mettre au chômage 50 % de la population afin de découvrir comment l’économie se comporte dans cette situation. Comme il est plutôt laborieux de procéder à de telles mises en situation, les économistes doivent par conséquent contraints de chercher à détacher différents facteurs dans les données anciennes. L’usage de statistiques portant sur un grand nombre d’années favorise cette élucidation, mais entraîne une autre difficulté. Comme les institutions et les comportements changeant au fil des années, il est possible que des données appartenant au passé ne soient plus adéquates pour expliquer les comportements actuels. En somme, les obstacles auxquels les économistes sont délicats et ils font de leur mieux. Ce meeting à Lisbonne s’est conclu sur une remarque particulièrement juste. L’intervenant concluait en effet en notant également qu’il serait abusif de penser qu’il n’existe pas de différend patent entre physiciens et médecins. Ils sont seulement moins visibles que les antagonismes entre économistes.

Comments are closed.